Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Cours de communication

 

 

Chapitre 5 : La synchronisation non verbale et verbale

  

 

1)  La synchronisation Verbale

 

Elle conduit à une relation de proximité, confiance, compréhension, réciproque, ce qui entraîne la communication.

La synchronisation verbale = adapter son registre verbal à celui de son interlocuteur en utilisant des tournures, des structures de phrases, des expressions propres au registre utilisé par l’interlocuteur.

La synchronisation verbale consiste aussi à montrer à l’autre, la quantité de notre écoute par la reformulation qui permet de s’assurer que l’on a bien compris.

 

2)  La synchronisation non Verbale

 

La synchronisation non verbale est comparable à la synchronisation verbale, en observant les éléments non verbaux de la communication d’un interlocuteur, on va tenter de reproduire de façon intelligente (imitation), afin de créer une situtation de communication harmonieuse qui permet le developpement d’une relation de confiance.

Elle concerne la posture, les mouvements du corps, les expressions du visage, la façon de respirer.

 

La synchronisation est une positive attitude à l’égart de l’interlocuteur.

 

3)  L’ancrage

 

L’élément mis en place par la PNL est l’ancrage = Stimulus, quelque chose qui va activer cognitivement (image, geste, odeurs qui stimuluent la mémoire,…). Il va fonstionner sur le même registre VAKOG, comme un élément qui réactive un moment précis de sa mémoire.

L’application en PNL utilise un code destiné à suciter chez l’autre une réaction immédiate.

L’ancrage utilisé chez les commerciaux : trouver, utiliser du vocabulaire pour décrire un produit, pour provoquer un ancrage positif.

Un ancrage peut être :

~ Auditif (vocabulaire, ton,…)

~ Visuel (image,…)

~ Geste (lieu,…)

~ Kinesthésique (odeur, contact,…)

 

Deux types d’ancrage :

~ Positif : dynamique, confiance,…

~ Négatif : incompréhension, exclusion,…

 

4)  Le recadrage

 

La PNL avance que les personnes possèdent en elles de manière consciente ou inconsciente les ressources pour dépasser et surmonter ses propres limites. Elle permet d’identifier ses limites, ses difficultés, puis d’étudier les raisons comportementales ou psychologique de ces problèmes de communication, dans une 3ème temps la PNL permet de trouver les ressources qui permettent de dépasser ses limites et les développer, les utiliser, les mettre en pratique dans des situations de communication.

 

5)  Les croyances et les présuposés

 

Pour la PNL, il est important de les identifier pour pouvoir changer de comportement et surtout pour améliorer les situations de communication et les relations interpersonnelles.

 

6)  Les Objectifs

 

Nous avons tous des limites qui sont généralement perçes de manière négative par les autres. La PNL consiste à dépenser ses limites, les transformer en 3 objectifs à atteindre (il faut qu’il soit réalisable et réaliste) pour cela un objectif doit avoir 5 caractéristiques :

~ Doit être positif

~ Réalisation vérifiable

~ Réalisation dépend uniquement de nous

~ Doit pouvoir se réaliser au moment de sa détermination

~ Doit être bon pour nous et notre environnement (améliorer)

 

Il y a des stratégies pour les mettre en place :

~ Position « métha » ou de « dissociation » : C’est le fait de devenir le spectateur de sa propre situation communicationnelle.

« Métha » : extérieur : prendre un regard extérieur en même temps en se « dissociant » et devenir un observateur extérieur.

Cette technique permet de prendre de la distance avec soi-même et de réaliser une auto-analyse de son comportement.

Cours de Communication

 

Chapitre 6 : Communication et analyse transactionnelle

           

 

1)  Qu’est-ce que l’analyse transactionnelle ?

 

Théorie de la personnalité et méthode d’analyse des relations sociales basée sur ce que les gens échanges entre eux. Ce concept psychologique fut inventé dans les années 1950 par un psychiatre américain Eric Berne. L’analyse transactionnelle fournit des outils de développements personnels, d’amélioration de l’efficacité relationnelle dans la communication interpersonnelle. Elle se base sur l’analyse Freudienne sur la représentation psychologique du « MOI ». L’analyse transactionnelle prend comme postulat de base : « Chaque individu a d’une part de la valeur, de l’importance et de la dignité en tant que personne quelque soit son statut et d’autre part la capacité de penser et de pouvoir choisir de changer de décision.

 

2)  Les états du « Moi »

 

Quand nous communiquons, nous sollicitons un ou plusieurs états du « Moi ». Chacun en possède quelque soit son age, son expérience. Les états du « Moi » sont un système cohérent du système de pensés, de sentiments et de sensations qui correspond à un système de comportements observables. Chez tous les individus, les différents états du « Moi » existent sachant que les différents états d’expriment dans des situations différentes et suivant les interlocuteurs. Il n’y a pas de hiérarchie dans les états du « Moi ».

-          Le MOI Parent

Connaissances développées par les enseignements reçues et l’expérience vécue = la vie apprise.

Il constitue nos valeurs et est construit aux contacts de personnes de références. Le « Moi » parent s’exprime spontanément lorsque nous cherchons à dominer une autre personne, à imposer notre autorité ou à l’inverse lorsque s’exprime notre besoin de protéger l’autre. Il s’exerce à tous âges.

Le système psychologique du « Moi » parent est notre mémoire, nos certitudes sur ce qui convient de faire dans la vie, il est garant des normes, des valeurs parentales traditionnelles, des règles sociales établies, des lois.

Il existe 4 sous systèmes de parents, 2 positifs, 2 négatifs :

~ Normatif (+) : garant des normes, des lois, il apporte la sécurité et la protection aux gens.

~ Persécuteur (-) : critique, juge, contrôle, évalue, interdit, accuse, ordonne, peut être agressif, humiliant, il a peur des autres mais ne le montre pas.

~ Donnant (+) : permet et valide les ordres qu’il donne

~ Sauveur (-) : possessif, attitude de dépendance.

 

ð      Le « Moi » Parent -> JE CONTROLE

-          Le MOI Enfant

Domaine de l’affectif, développe avec les émotions durant l’enfance.

Il s’exprime dans 3 situations :

~ Lorsque nous voulons agir sans contrainte et avec créativité sans tenir compte des autres.

~ Lorsque nous agissons en intégrant toutes nos contraintes, ne cherchant pas à la dépasser, la contester adaptant un comportement de soumission.

~ Lorsque nous adoptons une attitude d’opposition systématique rejetant toutes formes d’oppositions = image d’un ado. Univers des passions, de la vie sensuelles, des angoisses des tristesses.

 

4 systèmes d’enfant classés en 2 catégories :

~ Enfant Réglementé :

  • Enfant Adapté (+) : s’adapte aux règles en les validant pour lui même
  • Enfant Soumis (-) : se soumet aux règles sans les comprendre

 

~ Enfant Spontané :

  • Enfant Libre (+) : naturel, simple, sans complexe, autonome, motivé par ce qu’il fait
  • Enfant Rebelle (-) : spontané, provocateur, s’oppose à l’autorité

 

ð      Le « Moi » Enfant -> JE RESSENS

 

-          Le MOI Adulte

 

Il se manifeste, lorsque nous sommes pleinement rationnel, dans toutes les situations. Nous posons un raisonnement construit et réfléchit pesant le pour et le contre. Cette attitude est manifestée dans une démarche de résolution de problèmes ou de négociations. On peut préférer cette attitude chez un manager, elle facilite la résolution des conflits dans une équipe. Quand un individu récolte et utilise des faits, infos, vérifie les hypothèses, elle se caractérise par sa vocation à l’objectivité, la raison, la logique. L’état adulte est le mieux approprié à la communication entre les individus.

 

-          Les avantages et les inconvénients de chaque état

 

 

Avantages

Inconvénients

 

Parent

Indique les règles à suivre

Apporte des conseils

protège

Sanctions

Etouffe l’autre

Adulte

Prévoit pour mieux décider

Peut assumer des responsabilités

Dépourvus de sentiments

Peu humain

 

Enfants

Fait preuve de naturel

Se montre créatif

Ne se pose pas de questions

Arrogant

N’écoute pas les consignes données

Maque de confiance

 

3)  Les Transactions

 

Toute communication se fait par l’intermédiaire des « 3 Moi ». Lorsque nous émettons un message nous exprimons un « Moi », le « moi solliciteur ». Cependant, le destinataire exprime un « Moi », le « moi sollicité », qui peut être inapproprié. Il en résulte des communications appelées transactions. Les transactions peuvent être efficaces et positives ou ambivalentes, équivoques et négatives.

Il existe 3 types de transactions :

~ Transaction parallèles : l’état du « Moi » qui répond est celui qui a été sollicité par l’émetteur -> Transaction complémentaire

~ Transaction croisée ou oblique : l’état du « Moi » qui répond n’est pas celui qui a été sollicité par l’émetteur. Source de conflit -> il en résulte des déceptions, des surprises.

~ Transaction cachée : en apparence les messages sont émis d’un état du « Moi » à un autre état mais au niveau psychologique deux autres états du « Moi » sont mis en jeu. Le message dit, explique, joue au niveau social et le non dit joue au niveau psychologique.

 

4)  Les Strokes

 

Un Stroke est la reconnaissance physique ou orale qu’une personne donne à une autre. Les strokes verbaux peuvent être positifs (compliments, encouragement) ou négatifs (humiliations,…). De même pour les strokes gestuels.

 

5)  Les scénarii de vie

 

A l’origine des scenarii de vie existe des positions de vie, elles correspondent à la façon dont on se voit et la façon dont on voit les autres. Ces positions sont issues de notre expérience passée et de l’image que les autres nous renvoient de nous-mêmes.

Il existe 4 positions de vie :                                          

JE + TU + : personne bien dans sa peau et avec les autres, en harmonie avec soi-même, on accepte les gens.

JE + TU - : le JE se sent supérieur à l’autre, tendance à critiquer ou à protéger l’autre. Personne qui ne croient qu’en leurs propres valeurs, ne font pas confiance aux autres, les méprisent, négligent.

JE – TU + : tendance à se dévaloriser, tout en regardant les autres avec admiration. Mon comportement est proche de la soumission ou de la contestation. Doute de soi, pas à la hauteur.

JE – TU - : cette personne est la plus désespérée qui conduit à la dépression. Ne fait confiance ni à soi ni aux autres. Refuse tous espoirs, repliement car le monde est fait que de perdant…

 

 

+ +

+ -

- +

- -

+ +

Négociation importante

Stable

Se protège

Instable

Demande beaucoup d’informations

Rassurer

Soutenir

Instable

Garde confiance

Instable

 

+ -

Cherche à dominer, provoquer ou rentrer en conflits

Veut que l’autre soit écrasé

Compétition négative

Domine, ridiculise, écrasé, exige

Stable

Ecraser, ignorer, persécuter, harceler, ridiculiser

Instable

- +

Admire, reste sur la réserve, accepte dans discussion

Se soumet, accepte, donne raison

Entre en conflit

Laisse faire

- -

Se met en retrait

Se laisse écrasé

Ironie, défaitisme

Silence, mutisme, gène

Stable

  

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de BTS NRC by Faustine
  • Le blog de BTS NRC by Faustine
  • : Cours de BTS NRC 1ère et 2ème années
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories

Cours Licence Communication