Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Le Détour

1)  Le Déplacement

A l’origine le détour signifie paresse et perte de temps. On va en ligne droite, c’est la modernité, l’efficacité. Il y a des avantages dans les 2 et paradoxalement ils s’annulent.

 

Les vertus de la ligne droite 

A l’origine, on affirme que le mode de déplacement est le plus économique et le plus naturel, rapide (quand il n’y avait pas de voiture).

 

Ex : L’eau : les rivières font des méandres, les bateaux suivent cet itinéraires.

       Les sociétés modernes : les moyens techniques ont permis de couper, d’aller tout droit avec les chemins de fer (tracet linéaire), viaducs, ponts, tunnels,…

         Pour et contre : On va tout droit, on détruit la nature, on a construit des isthmes comme le canal de panama.

       La voiture : les autoroutes, multiplication en 20 ans

         Pour et contre : on va plus vite, plus de sécurité, gros avantage sur le plan économique, les effets négatifs sont les conséquences sur l’environnement, les paysages, moins de touriste dans les petites villes (certaines agglomérations sont mises de coté). Les autoroutes/ routes à grandes vitesses crées en 70 et 80 génèrent des accidents. Il y a eu une revalorisation, diminution de la vitesse par des carrefours, des giratoires. C’est le moyen de faire de l’argent aux agglomérations qui les utilisent. Les échangeurs dans les villes occasionnent des nuisances sonores importantes.

 

La revalorisation du détour (aujourd’hui)

* Redécouvrir l’environnement traversé, avec les progrès des moyens de transports, les voyageurs ne voient plus rien. Seuls comptent le point de départ et le point d’arrivée.

Pour redécouvrir l’environnement, on va revaloriser l’environnement par l’utilisation du vélo, de la bicyclette, les rollers, trottinettes, la marche à pied (la randonnée), le bivouac, le cheva.

A la mode : Chemin de St Jacques de Compostelle, (PPDA l’a fait).

L’apport de ce genre de déplacement est très sportif et très spirituel. Tous ces modes de déplacement font reprendre goût à la vie. 

Noms de personnes qui voyagent à pieds, qui ont écrit des récits de voyages :

Montaigne XVIème Renaissance

J. J. Rousseau XVIIIème Les Confessions, Rêverie du promeneur solitaire

Jacques Lacarière XXème marchait à pied volontairement. Les pays du Sud (Crêtes).

Jacques Lanzmann XXème randonneur classique

La marche suscite la réflexion, elle permet de se découvrir soit même.

* Aujourd’hui la plus part des déplacements sont d’ordres pratiques, motivation administrative, économique, commercial. Seul le but compte, on ne tient pas compte de l’environnement. Toujours plus rapide, sans détours.

Il y a eu à partir des années 60 aux USA, en Europe en 68, une réaction contre la société de consommation.

Détours et Actions 

1)  Combattre de différentes façons

 

Selon le modèle occidentale

1er combat dans la civilisation = Guerre de Troyes

Le cheval de Troyes est une action détournée.

Dans l’histoire, il y a deux sortes de combats : - chocs, affrontements frontaux (les derniers durant la 1ère GM) = Victoire du plus fort et du plus nombreux

- la tactique, la ruse, la stratégie

 

Dans le domaine de l’espionnage et en politique, il y a des ruses.

Il y a un auteur, homme politique célèbre : Machiavel (1469-1527), italien, son ouvrage le plus célèbre est Le Prince. Il donne ses théories pour gouverner. Etre diplomate, c’est utiliser le détour.

Le détour est utilisé pour affermir l’emprise sur le peuple.

Action sans détours = Dictature.

 

Selon le modèle oriental

 

Il faut se référer aux jeux de stratégie, jeux de GO. Pour gagner, il faut prendre l’adversaire à son propre piège. On peut se référer Mao Tse Tung qui a écrit dans son livre rouge (donne ses préceptes,…) quelques phrases sur le combat : « Pour gagner, il faut faire du bruit à l’Est pour attaquer à l’Ouest ». L’art de la guerre est très différent en orient.

 

La confrontation idéologique

C’est quand on n’a pas les mêmes idées, philosophiques, politiques, religieuses.

Action directe : On s’injure

Action détournée : littérature d’idée, pour combattre, les philosophes utilisent la critique par le moyen de la fiction. Le comte philosophique (exemple : Candide). Il fait passé des idées très fortes.

 

2) Persuader et Convaincre

Manipuler

Grâce à certains moyens détournés, on peut manipuler.

Manipuler c’est amener autrui à passer par où l’on veut, par des moyens détournés.

 

Exemple : Molière, le héros est presque un danger pour les autres car il a une idée fixe (Le malade imaginaire, Les fourberies de scapins, L’école des femmes, L’avare,…). Ces héros mettent en danger des jeunes prêts à se marier. Il s’agit d’amener les personnages à accepter ce qu’ils ne veulent pas à l’origine.

On utilise la ruse.

 

Eduquer

 

On utilise toujours le détour en pédagogie. Pour apprendre aux tous petits, on va utiliser des images, de même pour les plus grands, on utilise des documents, des apologues (récit court avec une image très forte). 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de BTS NRC by Faustine
  • Le blog de BTS NRC by Faustine
  • : Cours de BTS NRC 1ère et 2ème années
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories

Cours Licence Communication